The Human Safety Net - témoignage 09/04/2020

« Je suis juste un collaborateur Generali qui donne de son temps », Olivier Guillôme engagé dans la Fondation The Human Safety Net

Olivier Guillôme est responsable régional du Réseau Salarié, en charge de commercialiser les offres d'assurance Generali. Outre sa fonction, il est engagé dans "The Human Safety Net" depuis presque un an en étant coach dans l’incubateur de la Fondation basé à Montreuil. Témoignage.

De gauche à droite : Olivier Guillôme, Lacina

 

« C’est la première fois que je m’engage bénévolement pour les autres. Jusqu’à présent, j’ai consacré tout mon temps et toute mon énergie à mon métier et à ma famille. Je suis entré chez Generali à 23 ans, et j’y ai effectué toute ma carrière, de conseiller commercial à responsable régional. Mais à bientôt 50 ans, j’ai ressenti très fortement l’envie de me rendre utile, d’agir pour aider des personnes qui ont eu moins de chances que moi dans leur vie.

 

En juin dernier, la Fondation The Human Safety Net a inauguré à Montreuil un incubateur pour les entrepreneurs réfugiés. Une première promotion a été lancée en octobre. L’association La Ruche, qui anime l’Incubateur, a proposé aux collaborateurs Generali de s’engager auprès des 14 porteurs de projets. J’ai saisi l’opportunité et je suis devenu le coach de Lacina, que je vais accompagner pendant neuf mois.

 

Lacina a 35 ans. Il est originaire de Côte d’Ivoire. Il travaille actuellement dans une entreprise de nettoyage et il possède un savoir-faire rare : il est capable d’effectuer des travaux de nettoyage à très grande hauteur, notamment sur les vitres des tours, équipé de cordes et de harnais.

Lacina maîtrise parfaitement son métier. Son objectif est de se mettre à son compte. Mais s’il comprend bien le français, Lacina sait peu l’écrire. Il n’a pas fait d’études. Or la création de son entreprise va l’obliger à effectuer des démarches administratives, à établir un business plan, à trouver des financements pour acheter un véhicule, du matériel…

 

Mon rôle est d’abord de le mettre en confiance, puis de l’aider à structurer son projet en l’amenant à se poser les bonnes questions. Mais je n’ai pas vocation à apporter toutes les réponses ! Je ne suis pas un spécialiste du nettoyage, ni un comptable, ni un business angel. Je suis juste un collaborateur Generali qui donne de son temps, qui apporte de l’attention et de l’écoute à Lacina, qui le challenge et l’encourage.

Les experts de la création d’entreprise, ceux qui apportent les solutions, qui font intervenir leurs réseaux, ce sont les animateurs de La Ruche. J’ai vraiment été bluffé par cette association, par son professionnalisme, par la qualité de son programme. Je me mets à leur service, avec ma bonne volonté, mon bon sens et mon expérience.

 

Concrètement, je rencontre Lacina tous les mercredis soirs à l’Incubateur de Montreuil. J’ai une vie professionnelle bien remplie, mais j’ai sanctuarisé ce rendez-vous hebdomadaire dans mon agenda. C’est un engagement que je dois absolument honorer, par respect pour Lacina, pour les animateurs de La Ruche, pour l’équipe THSN France qui est elle-même très impliquée.

 

Ma récompense, c’est de voir les progrès de Lacina. Il a pris confiance. Il est assidu dans les différents ateliers que lui propose l’association. Il travaille actuellement sur son plan de financement. Son projet se précise. Il sait qu’il sera d’abord sous-traitant, et il a déjà identifié avec quelles entreprises il va décrocher ses premiers contrats.»

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.