The Human Safety Net : un jury pour sélectionner les entrepreneurs de demain

The Human Safety Net : un jury pour sélectionner les entrepreneurs de demain

Le programme The Human Safety Net pour les entrepreneurs réfugiés accompagne les personnes souhaitant développer leurs idées et lancer leur activité. Depuis sa création il y a un an et demi, 2 « promotions » d’entrepreneurs ont été incubées. La 3e a démarré en février 2019.

Le jury : un premier pas vers l’incubation

Ils sont une trentaine à s’être réunis pour pitcher en cinq minutes leur projet d’entreprise devant un jury principalement composé de responsables d’associations et d’anciens participants ayant lancé leur activité. En jeu, une incubation de 6 mois au sein du programme THSN avec l’accompagnement de Singa, association spécialisée dans l’intégration des personnes réfugiées.

 

Ahmad Alashi nous parle de son projet et nous livre ses premières impressions : 

 

 

 

Des projets riches et variés

Il y a une grande diversité parmi les projets proposés au jury : lancement d’une plateforme recensant les lieux de sports extrêmes, création d’une marque de vêtements, production d’une brosse à dent dépistant les maladies dentaires, création d’une entreprise de jardinage, développement de services de transactions financières…

Pour David Robert, Directeur Général de Singa France, le jury a souhaité mettre en avant et soutenir les projets sur lesquels l'impact de l'incubation sera le plus grand :

 

 

 

 

A l’issue de deux jours de sélection, une quinzaine de projets a été retenue.

De février à juillet 2019, les néo-entrepreneurs auront accès à un espace de co-working, des ateliers de formation et d’intelligence collective, des mises en relation avec des coachs et des experts mais aussi un suivi individualisé.

 


 

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.