MECENAT - Incubateur de Montreuil - 24/06/2019

Incubateur de Montreuil : « Accompagner les rêves, c’est notre raison d’être »

Generali et sa fondation, The Human Safety Net, ont permis l’ouverture d’un incubateur à Montreuil visant à favoriser l’entrepreneuriat des personnes réfugiées, en partenariat avec la Mairie de Montreuil, l’association la Ruche et BNP Paribas. Retour sur une démarche originale et une journée d'inauguration - le 19 juin dernier - riche en émotions et en innovation !

 

 

« La ville est la meilleure échelle pour travailler sur la question de l’accueil et de l’intégration des réfugiés. Et la clé, c’est la co-construction »

Il y a un peu plus d’un an, à l’occasion de la Convention sur l’accueil et les migrations à Grande-Synthe, Generali rencontre la Mairie de Montreuil. Toutes deux engagées sur la question de l’intégration économique des populations immigrées, ces deux entités privée et publique s'allient au service d’une initiative innovante : un incubateur pour développer l’employabilité des personnes réfugiées ou bénéficiant d’une protection internationale, notamment par le biais de l’aide à la création d’entreprise, avec un plan d'accompagnement personnalisé sur une durée de 9 mois.

 

Et le mercredi 19 juin 2019, veille de la Journée mondiale des réfugiés, l’incubateur de Montreuil était inauguré. 

 

 

Fruit du partenariat entre la Mairie de Montreuil, la Fondation The Human Safety Net, BNP Paribas, le Réseau des Entreprises de Montreuil et l’association La Ruche, l'incubateur de Montreuil a pour but de lever tous les freins à l’entrepreneuriat pour les réfugiés qui souhaitent monter leur propre activité en France :
 

  • La Mairie de Montreuil propose de nombreux dispositifs d’accueil et d’intégration, notamment des Centres d’accueil et des cours de français ; elle source et oriente les bénéficiaires ;
  • La Fondation The Human Safety Net aura pour mission de déployer un processus d’incubation déjà expérimenté sur d’autres territoires ;
  • L'Association La Ruche, incubateur d’entreprises responsables, mais également les salariés et réseaux locaux de Generali France et BNP Paribas auront pour mission d'accompagner les réfugiés dans le développement ou la création de leur activité (association, entreprise, artisanat, etc.) ;
  • Enfin, pendant la durée de l’incubation, les futurs entrepreneurs seront également « sécurisés » grâce à un accès facilité à des CDD mis à disposition par le Réseau des entreprises de Montreuil.


« La richesse ne peut se créer qu’à partir de la rencontre »

Patrick Bessac, Maire de Montreuil, a rappelé aux 130 invités l’importance de ce projet, qui « permet de changer le regard des gens sur les personnes réfugiées et de s’appuyer sur la richesse de ces hommes et femmes. L’apport de la Fondation The Human Safety Net est énorme en tant qu’elle permet avec d’autres acteurs de produire et financer des projets de qualité ».

 

Halima Menhoudj, Adjointe au Maire de Montreuil et Alain Régnier, Préfet, Délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés, ont également pris la parole pour souligner la nécessité de mettre aujourd’hui en place des leviers d’expertise afin daider les entrepreneurs réfugiés à développer leur propre écosystème et démontrer que les réfugiés peuvent être un vecteur de création d’emplois et de richesse économique pour la France.

Elise Ginioux, Présidente de la Fondation The Human Safety Net pour la France et membre du Comité exécutif de Generali France a rappelé « nos objectifs : innover, essaimer et poursuivre la coopération avec l’ensemble des acteurs pour l’innovation sociale. Chez Generali, on a une raison d’être : accompagner les projets et les rêves ».

Et Sophie Vannier, Co-directrice de l’association La Ruche a rappelé « les prochaines étapes : détecter, sourcer les porteurs de projet qui pourront être intégrés à l’incubateur et bien entendu recruter des mentors ».

 

A la rentrée, 15 futurs entrepreneurs intégreront l'incubateur

Car dès la rentrée, 15 futurs entrepreneurs intégreront l'incubateur. Au cours de leurs 6 mois de travail sur leur projet de création d’entreprise, ils auront de nombreux besoins d’accompagnement, dans différentes activités comme la compta, la finance, le marketing, et bien d’autres ! Et pour les aider, ils pourront compter sur des collaborateurs de Generali volontaires !

 

Dans la presse :

 

 

En savoir plus sur le programme Human Safety Net pour les entrepreneurs réfugiés

 

 

Légende photo - 1er rang, de gauche à droite : Khelil Belheine, Directeur de l’intégration à l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) ; Halima Menhoudj, Adjointe au Maire de Montreuil, déléguée Coopération/Solidarités internationales/Europe/Pop. migrantes ; Raphaèle Leroy, Directrice de l’engagement d’entreprise de la Banque de Détail en France de BNP Paribas ; Elise Ginioux, Présidente France de The Human Safety Net, Fondation de Generali ; Patrice Bessac, Maire de Montreuil ; Paolo Artini, Directeur Général de l’UNHCR en France ; Alain Régnier, Préfet, Délégué Interministériel à l’Accueil et l’Intégration des Réfugiés (DIAIR). 2e rang, de gauche à droite : Emma Ursich, Présidente Monde de The Human Safety Net, Fondation de Generali ; Sophie Vannier, Directrice du réseau des Ruches ; Alain Garnier, Président et Vice-Président du Réseau des entreprises de Montreuil.

 

 

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.