Qualité de l'air - 22/03/2018

Qualité de l’air : un nouveau ballon Generali au-dessus de Paris !

Fermé en janvier 2018 afin de faire peau neuve, le Ballon Generali a été regonflé le 21 mars. Plus beau, plus visible et doté de nouveaux instruments de mesure, il permet de mieux connaître la qualité de l’air de Paris. Dès la fin mars, le public pourra à nouveau voler au-dessus de la capitale.

 

 

Au terme d’une première collaboration fructueuse avec le Ballon de Paris, Generali France vient de renouveler sa confiance en s’engageant dans un nouveau partenariat d’une durée de 5 ans.

 

Investie en faveur de la qualité de l’air depuis 2012, la Compagnie souhaite encourager la recherche scientifique à aller plus loin dans les connaissances de la composition de l’air respiré par les parisiens et contribuer à une meilleure information des franciliens.

 

De nouveaux instruments de mesure

Des instruments de mesure inédits complètent le dispositif existant pour notamment :

  • étudier en temps réel un autre grand polluant de l’atmosphère, l’ozone, du sol à 300 mètres d’altitude 
     
  • expérimenter avec le CNRS la technologie LIDAR, basée sur l’émission d’un pulse laser, qui mesure le délai entre cette émission et la détection du rayonnement réfléchi par un objet d’intérêt - en l’occurrence, les aérosols - fournissant ainsi une information sur la distance à laquelle se trouve cet objet. Installée à bord du ballon, cette technologie permet d’obtenir une cartographie 3D des particules fines du ciel de Paris.

 

Un Ballon qui change de couleur selon la qualité de l'air

En journée, le Ballon Generali indique la qualité de l'air sous forme de pictogrammes grâce à une ceinture de LED, près du trafic avec les véhicules et de manière globale grâce aux données fournies en temps réel par AirParif.

Autre nouveauté de ce Ballon Generali : la nuit, il changera désormais complètement de couleur, passant du vert au rouge, en fonction de la qualité globale de l'air parisien.

 

Gonflement : les collaborateurs de Generali volontaires

Une trentaine de volontaires, parmi lesquels des collaborateurs de Generali ont participé le 20 mars aux opérations de préparation : ils ont étalé l'enveloppe, y ont installé les instruments de vol et les équipements, l'ont pliée pour faciliter son déploiement lors du gonflement, et enfin, ont installé le filet.

La deuxième étape, le gonflement proprement dit, a eu lieu le 21 mars : 6200 mètres cube d'hélium ont été injectés dans l'enveloppe de 23 mètres de diamètre, retenue par le filet et lestée de 400 sacs de sable de 15 kilos.

 

 

Les vols du Ballon Generali pour le public reprendront aux environs du 24/03/2018.

Renseignements : ballondeparis.com

 

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.