Service client - Ouragan Irma - 30/11/2017

Ouragan Irma : une mobilisation exceptionnelle

Le mercredi 6 septembre, l’ouragan Irma s’abattait sur les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Face à l’ampleur des dommages et à la détresse des habitants, Generali mobilisait toutes ses ressources locales. Retour, auprès de nos assurés, sur un cataclysme sans précédent.

 

 

Dès les premières heures,  Generali et GFA Caraïbes ont mobilisé l’ensemble de leurs intermédiaires, partenaires et collaborateurs pour apporter leur soutien aux personnes sinistrées, avec l’ouverture d’une ligne spéciale (joignable 24h/24, 7j/7) et la création d’une cellule dédiée pour traiter les déclarations de sinistres depuis la Martinique ; sur place, les bureaux des courtiers réouvraient rapidement, malgré les conditions difficiles, et les experts commençaient l’évaluation des dégâts auprès des clients. Objectif : verser les premiers acomptes au plus vite.

 

 

 

 

Plus de 6 000 dossiers de sinistres ont été ouverts. Face à l’ampleur inédite de la catastrophe, beaucoup de collaborateurs, en Guadeloupe, Martinique et même jusqu’en Guyane,  ont souhaité témoigner leur solidarité et sont venus prêter main forte aux équipes déjà présentes, y compris le samedi, pour que les dossiers de leurs compatriotes touchés soient ouverts et traités au plus vite.

 

 

 

À l’heure du bilan, les assureurs de l’île ont été parmi les premiers acteurs économiques présents pour faire redémarrer l’activité, notamment auprès des entreprises. GFA Caraïbes a également mis en place une plateforme d’expertise automobile avec l’aide de trois cabinets d’experts afin de traiter 20 à 30 véhicules par jour et par expert.

 

Mais les besoins sont immenses dans ces iles ravagées à 95% et dont « seuls 40 % des habitants sont couverts en multirisque habitation et 80 % ont une assurance automobile » selon Dominique Fouquemberg, qui dirige les filiales d’Outre-Mer de Generali France. Pour aller plus loin, Generali s’est associé à l’appel #SolidaritéAntilles de la Fondation de France, en organisant une collecte de dons auprès de ses agents et collaborateurs.

 

13.975€ ont été récoltés auprès de 171 donateurs, une somme que Generali a doublé et l’association GPMA abondé de 10 000 euros, portant le total à 37 500 €. Des fonds aussitôt affectés aux projets de la Fondation de France pour aider les familles à reconstruire leur vie : surmonter le traumatisme, faire valoir leurs droits,  retrouver un toit, reprendre une activité,  une vie sociale, associative et éducative…

 

Aujourd’hui, l’action de la Fondation de France se poursuit, avec une nouvelle étape axée sur la relance économique et la reconstruction, en parallèle de l’aide aux victimes qui se poursuit. Vous pouvez y contribuer en faisant un don.

 

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.