Gestion d'opérations d'assurance

L’analyse et le suivi

Les gestionnaires d’opérations d’assurance réalisent tous les actes qui rythment la vie d’un contrat. Ils développent leurs compétences fiscales, techniques, commerciales ou juridiques au service des clients.

On me propose des formations qui me font progresser. L’année dernière, j’ai suivi une formation sur les sinistres liés aux copropriétés. Cette année, elle sera consacrée aux contrats proposés aux entreprises.”
Louis Gautier,
chargé d'opérations d'assurance à la Direction de l'indemnisation.

Une diversité de missions et de domaines d’exercice

Le gestionnaire d’opérations d’assurance suit la vie du contrat. Il étudie la recevabilité des dossiers clients, vérifie les garanties, émet les contrats et gère l'indemnisation des sinistres. Il est en charge de l’encaissement des cotisations, mais aussi de renseigner les assurés et leurs interlocuteurs commerciaux. Comme le souligne Lyvia Rocca, gestionnaire à la Direction de l’épargne patrimoniale : « C’est, en résumé un métier aux multiples facettes dans lequel on ne s’ennuie jamais ! »

Au sein de Generali France, les gestionnaires d’opérations d’assurance peuvent exercer leur métier dans différents secteurs d’intervention tels que :

  • l’épargne,
  • la prévoyance,
  • la retraite,
  • la santé,
  • le dommage (IARD : incendie, accidents et risques divers).

Parce que ces domaines d’activité sont soumis à de nombreuses évolutions réglementaires, Generali les accompagne en mettant en place des formations qui leur sont réservées.

Cette diversité favorise aussi l’acquisition de nouvelles compétences, ouvrant aux gestionnaires des perspectives dans l’Entreprise.

La polyvalence pour maître mot

Le gestionnaire d’opérations d’assurances doit à la fois :

  • avoir le sens du service,
  • être organisé, réactif et rigoureux,
  • disposer de qualités relationnelles,
  • aimer le travail en équipe.

De solides connaissances techniques

Lyvia Rocca, gestionnaire d’opérations d’assurance, est en charge de l’ouverture des contrats à partir des bulletins de souscription établis par les partenaires et assure les actes de gestion qui en découlent : versements, arbitrages, changements d’adresse et de coordonnées bancaires, rachats, etc. « Quand il faut vérifier la fiscalité dans le cadre d’un rachat, ou effectuer un calcul des intérêts, notre rôle va bien au-delà de la simple gestion administrative, confie-t-elle. Il faut en effet prendre en compte les évolutions fiscales ou juridiques, ce qui implique de maîtriser parfaitement la politique d’opérations commerciales des partenaires. »