Gestion d'actifs

Etre innovant et durable

Dans sa volonté d’intégrer le développement durable au sein de son activité, Generali a pris conscience dès les années 2000 de sa responsabilité en tant qu’investisseur pouvant agir positivement afin de limiter les impacts de ses placements. Immobilier durable, investissement socialement responsable (ISR) et politique climat constituent les piliers de cet engagement.
  • Immeuble EOS à Issy-les-Moulineaux
  • Tour Saint-Gobain à La Défense
  • Immeuble EuroAtrium à Saint-Ouen
  • Immeuble BoMa à Suresnes

Un patrimoine immobilier durable

Dès les années 2000, Generali a été parmi les premiers assureurs à initier une démarche de gestion durable de ses actifs immobiliers. Cela se traduit notamment par la certification (Haute qualité environnementale - HQE®, BREEAM, LEED) d’une grande partie du patrimoine immobilier de Generali Real Estate en construction, en exploitation et en rénovation. Il s’agit essentiellement d’immeubles de bureaux.

 

En 2017, 64 % des surfaces locatives bureaux sont ainsi certifiées ou labélisées (dont les immeubles Innovatis et Wilo à Saint-Denis (93), qui accueillent les collaborateurs de Generali France, EOS-Generali, occupé par Microsoft à Issy-les-Moulineaux (92), Terra nova III à Montreuil (93) ou encore EUROATRIUM  à Saint-Ouen), et Generali Real Estate s’est vu à nouveau attribuer la Green Star (la plus haute catégorie) dans l’indice mondial Global Real Estate Sustainability Benchmark (GRESB).

 

GRE France est par ailleurs membre fondateur de l’association Circolab qui œuvre en faveur du réemploi et de la réutilisation des matériaux issus de la déconstruction. La Charte de l’économie circulaire dans le secteur de l’immobilier et de la construction a été signée le 9 novembre 2017.

 

Parmi les projets les plus récents de Generali Real Estate, la Tour Saint-Gobain, nouveau siège du groupe éponyme, dont la première pierre a été posée le 19 avril 2017, vise une triple certification environnementale (LEED, BREEAM et NF HQE).

 

Investissement responsable : Generali  acteur engagé

Dès 2010, Generali adoptait une politique d’Investissement socialement responsable (ISR) pour sa gestion d’actifs. Cette démarche a conduit Generali Investments (structure de gestion d’actifs financiers de Generali) à développer une méthodologie propre où le filtre ESG (Environnement, Social et Gouvernance) prévaut sur le filtre financier dans la sélection d’une partie des actifs gérés.

 

Ce filtre ESG, dénommé SARA (Sustainability analysis of responsible asset management), recense 495 sociétés européennes cotées issues de 27 secteurs différents, sur la base de 34 critères ESG susceptibles d’avoir un impact financier et extra-financier. Au final, 58 % passent le filtre ESG, les résultats de l’analyse étant envoyés à toutes les entreprises. Generali Investments est l’une des seules sociétés de gestion à avoir cette transparence sur le marché. La méthodologie de filtre éthique a été revue en 2016, notamment au regard des armes et des controverses relatives à l’environnement, au social, aux droits de l’homme et à la corruption. 30 entreprises sont ainsi sur liste rouge, exclues de tous les investissements directs du Groupe, 38 autres sont sous surveillance.

 

Au-delà de l’attention éthique à ses actifs, la Compagnie s’appuie sur une démarche de maîtrise des risques et  crée un dialogue avec toutes les entreprises qui entrent dans la composition de son portefeuille ISR, en étant présent notamment lors des assemblées générales. Avec un objectif : permettre à ses clients de conjuguer responsabilité et rentabilité financière.

 

En 2017, les fonds ISR (Investissement Socialement Responsable) gérés par Generali Investments pour le compte de Generali France atteignaient 37,2 milliards d’euros (1)
 

Les deux OPCVM 100% ISR (SRI Ageing Population et SRI European Equity) ont obtenu des labels ISR qui reconnaissent la démarche auprès du marché retail (label ISR Français pour les deux fonds délivré par l’AFNOR et label ISR allemand pour le fonds SRI European Equity délivré par Novethic).

 

Réduire l’impact sur le climat

Face aux défis majeurs auxquels l’humanité est confrontée, en premier lieu ceux liés au changement climatique, le groupe Generali a affiné en février 2018 sa stratégie relative au climat, conforme aux principes énoncés par le Global Compact, auquel Generali participe depuis plusieurs années, ainsi qu’à l’Appel de Paris pour le Climat (Paris Pledge for Action) défini dans le cadre de la COP 21, que Generali a rejoint en 2015.

 

 

 

Cette stratégie vise à réduire les impacts des actifs financiers détenus par Generali sur le changement climatique, avec 3,5 milliards d’euros de nouveaux investissements verts d’ici 2020, un désengagement massif des activités liées au charbon, l’augmentation des primes liées au secteur des énergies renouvelables.et un dialogue avec toutes les parties prenantes pour faciliter la transition vers une société à faible impact environnemental.

 

Pour la France, 245 millions d’euros étaient investis en Greenbonds fin 2017.

 

Generali évaluera son plan d'actions chaque année afin de s’assurer de sa bonne mise en œuvre, et pourra revoir ses objectifs à la hausse.

 

 

1. Gérées par Generali Investments pour le compte de Generali France. 76% des encours font l’objet d’une analyse ISR dont 94% sont conformes à la démarche ISR du Groupe. Les 24% restants ne sont pas couverts par Generali (fonds de fonds, émetteurs localisés dans les régions hors Europe, non coté). Les entités supranationales, les collectivités territoriales, et les filiales d’entreprises reprennent respectivement la notation ESG de l’Etat et de la maison mère (MSCIEurope).