Egalité Professionnelle - 05/10/2016

Generali France, une entreprise où compte la voix des femmes

La compagnie qui compte 36 % de femmes cadres de direction s’engage depuis plus de 10 ans pour la mixité. Et ça va continuer…

 


 

L’assurance a longtemps fait figure de métier d’hommes. La mixité y fait pourtant son chemin, selon les compagnies. Generali France fait partie des plus engagées. Voici plus de 10 ans, la politique lancée par Claude Tendil permet à la compagnie d’afficher aujourd’hui une bonne représentativité des femmes dans les instances décisionnaires. Ainsi, 20 % des Administrateurs de la holding française sont des Administratrices. Le Comité Exécutif qui réunit les principaux membres de direction compte quant à lui deux femmes (photos ci-dessous) – Marie-Louise Antoni, qui supervise le projet d’entreprise, la communication et la RSE et Sonia Fendler en charge de la clientèle patrimoniale, récemment nommée Présidente de la filiale Expert & Finances. Elle ont été récemment rejointes par Hélène Ndiaye, qui a pris la responsabilité de la technique assurance.

 

    

Les femmes représentent 36% des cadres de direction et les dernières nominations intervenues dans ce cercle au cours des deux dernières années l’ont été à stricte parité. Une tendance que la direction générale veut durablement installer. Lorsque l’on s’intéresse aux cadres, les femmes représentent 53% de cette population ; une proportion identique à ce qu’elles représentent dans l’effectif total.

Les femmes, des assurées comme les autres ?

Mais ces chiffres ne seraient rien sans la volonté d’afficher la mixité comme facteur de bonne gouvernance partout où se joue l’avenir de l’entreprise. Et d’abord, le business. Ainsi, en 2011, Generali France lance l’Observatoire des Femmes et de l’assurance avec Terrafemina et l’Institut d’études CSA.  Objectif ? Savoir si les femmes sont des assurées comme les autres. Quatre ans et plusieurs baromètres thématiques après (crise, épargne, santé, prise de risques….), les réponses des femmes tordent le cou aux idées reçues : moins dépensières que hommes, plus prévoyantes et vigilantes de leur argent, elle se décident sur des critères objectifs en matière d’assurance : garanties, compétitivité des tarifs, services…. C’est ça qui compte plutôt que le « pink marketing » qu’elle rejettent en bloc.  Reste la confiance en soi qui reste leur point faible : elle se sentent souvent moins légitimes face à une promotion ou hésitent à se lancer dans la création d’entreprise : seulement 39%1 d’entre elles franchissent ce pas. Forts de ces chiffres, des groupes de travail et de parole de Generali se penchent sur leurs attentes.

 

Depuis 2011, soutenir l’entrepreneuriat au féminin va devenir un nouvel axe de la politique d’engagements sociétaux. Des pilotes sont lancés pour que des collaboratrices et des collaborateurs fassent des actions de mécénat de compétences auprès de décideuses du réseau Entrepreneurs d’avenir. Des collaboratrices soutiennent des jeunes filles issues de la diversité et de filières techniques avec le soutien de l’association Capital Filles. Des représentantes féminines des partenaires bancaires de Generali sont aussi réunies autour des chiffres du baromètre chaque année pour échanger.

 

Sur mer aussi…

Pas de domaine qui n’échappe à la mixité chez Generali : sponsor de la voile depuis 40 ans, il faut bien reconnaître que les loups de mer étaient plus nombreux à avoir porté ses couleurs. Depuis deux ans, Isabelle Joschke défend l’image du lion Ailé à parité avec Nicolas Lunven ou Alain Gautier. Avec son association Horizon Mixité, l’ambition d’Isabelle est de démontrer aux jeunes filles qu’il n’y a pas de métier réservé aux hommes. Elle a engagé 29 grands navigateurs dans la campagne HeForShe après l’appel de l’actrice Emma Watson à l’ONU en septembre 2014. Eric Lombard, CEO de Generali France, s’est engagé en même temps avec près de 300 collaborateurs de l’entreprise : tous se sont fait photographier pour témoigner de leur engagement à soutenir eux aussi la mixité.

Partenaire de BPW PARIS pour l’Equal Pay Day®

BPW PARIS, association féminine laïque, apolitique et non corporatiste, a choisi Generali  pour mettre en avant la reconnaissance de l’égalité professionnelle entre hommes et femmes. Organisée pour la 8e année consécutive en France en 2016 par l’association BPW PARIS, l'Equal Pay Day® est la journée de l'égalité salariale entre les femmes et les hommes. Un sujet qui reste toujours d’actualité puisque les femmes gagnent en moyenne 24% de moins que les hommes. Elles doivent donc travailler 60 jours supplémentaires – soit cette année jusqu’au 29 mars 2016 - pour accéder au même salaire qu'un homme qui a travaillé jusqu’au 31 décembre 2015 (base de calcul sur 252 jours ouvrés en 2015).

 

Generali France œuvre aussi dans ce domaine en ayant signé un accord d’entreprise sur l’Egalité Hommes / Femmes et a doublé, dans son dernier accord d’entreprise, la somme consacrée à gommer les différences subsistantes…

 

Visionner le reportage vidéo "La parité en entreprise : et si on en parlait ?"

 

 

Sources :

Etude Insee 2016

Suivre le fil d'actus sur Twitter #JourneeDesDroitsDesFemmes

Les femmes chez Generali France
 

  • 20 % des administrateurs
  • 2 au ComEx, bientôt 3
  • 36 % des cadres de direction
  • 53 % des cadres

 

 

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.