Environnement : qualité de l'air et santé - 20/09

La pollution de l'air et ses impacts sur votre santé

Dans le cadre de la journée nationale de la qualité de l’air, Generali livre un état des lieux des mesures sur les particules fines relevées par le Ballon Generali. Des experts répondent à vos questions au cours d’une matinée d’information et de sensibilisation organisée au parc André Citroën.

 

 

Aujourd’hui, dans le cadre de la journée nationale de la qualité de l’air, Generali  livre, avec le concours du CNRS et d’Airparif, un état des lieux des mesures sur les particules contenues dans l’air parisien ces 12 derniers mois. Des données recueillies grâce à l’Observatoire Atmosphérique, grand ballon captif situé dans le parc André Citroën (15e) dont Generali est partenaire.

Pour l’occasion, Generali organise une matinée d’information et de sensibilisation au parc André Citroën , le mercredi 20 septembre. A partir de 11h30, suivez le live Facebook et posez vos questions en direct aux deux experts présents sur place et aux fondateurs de la start up R-Pur, qui propose un masque anti-pollution made in France.

Les Français et la qualité de l’air en quelques chiffres

Generali publie les résultats du sondage OpinionWay sur les Français et la qualité de l’air. Objectifs ? Informer le public et le sensibiliser aux impacts de la pollution de l’air sur la santé, et notamment en cas d’activités sportives ou d’efforts physiques. Un sujet au cœur de toutes les attentions alors que Paris se prépare à accueillir les Jeux Olympiques en 2024.

 

 

Ce qu’il faut donc retenir, c’est que 52 % des Français (et 68 % de franciliens) constatent une dégradation de la qualité de l’air sur le territoire ces cinq dernières  années. Cette perception de la dégradation semble liée à l’expérience personnelle des Français qui affirment, pour près de la moitié d’entre eux, avoir ressenti récemment des effets négatifs pour leur santé.

Pour contrer les effets négatifs d’une mauvaise qualité de l’air et préserver leur santé, les Français sont prêts à modifier certaines de leurs habitudes en cas de pic de pollution. Plus de 8 Français sur 10 seraient ainsi prêts à réduire leur vitesse. Ils pourraient également envisager de limiter leurs déplacements, en évitant de se déplacer en période de pointe (70 %) et en n’utilisant pas leur voiture pendant un, voire plusieurs jours (64 % des Français et 76 % des parisiens).

Retrouvez la totalité des résultats de sondage OpinionWay

 

Depuis l'automne 2012, Generali est partenaire du Grand ballon installé parc André Citroën, dans le 15e arrondissement. Cet « l'Observatoire atmosphérique Generali » a une double vocation : publicitaire, puisque le ballon est habillé du logo de Generali, et scientifique et pédagogique, avec la mise en place d’un dispositif complet de mesure de la qualité de l’air et de sensibilisation du public sur les effets de la pollution.
Un appareil de recherche, le LOAC (Light Optical Aerosol Counter) est embarqué à bord du ballon. Capable à la fois de compter et d’identifier les particules, le LOAC se focalise sur les plus petites à savoir les particules fines.
 

 

 

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.