[Mixité] Trophées de l'entrepreneuriat au féminin - 03/03/2017

« Créer une entreprise, c’est le parcours de la combattante ! »

A l’occasion du lancement 2017 des Trophées de l’entrepreneuriat au féminin soutenus par Generali, entrevue avec Céline Billiard, lauréate 2016 dans la catégorie « Création d’entreprise ».

 

 

Jusqu’au 14 avril 2017, les femmes créatrices d’entreprises sont invitées à concourir aux Trophées de l’entrepreneuriat au féminin. Il s’agit de la quatrième édition de cet appel à projets organisé par les clubs Entrepreneuriat au féminin (EAF), dont Generali, acteur mobilisé en faveur de l'égalité des chances, est partenaire. L’objectif est double : encourager la mixité et récompenser les talents féminins. 

 

Lauréate 2016 du Trophée « Création d’entreprise », Céline Billiard a été distinguée pour sa plateforme Kidyloc dont la vocation est de distribuer ou de proposer à la location du matériel de puériculture pour les enfants de la naissance à 6 ans. A ce service disponible en ligne, s’ajoute une démarche d’accompagnement et de conseil par une ambassadrice locale. Un concept à la fois économique pour des jeunes parents qui font face à des dépenses importantes après une naissance, et écologique puisqu’il privilégie l’usage à la possession. Rencontre avec cette jeune entrepreneure, débordante d'idées.
 

De quelle façon les Trophées de l’entrepreneuriat au féminin contribuent-ils à valoriser la place des femmes dans l’entrepreneuriat ?

La volonté de mettre des femmes à l’honneur est toujours un signe positif. C’est une façon d’encourager leurs efforts pour aller au bout du projet. En soi, la création d’entreprise demande beaucoup de persévérance. Et lorsque l’on est une femme, cela requiert encore plus de détermination. Il faut faire face aux préjugés, aux tentatives de déstabilisation de certains… et de certaines ! Cela est peut-être dû au fait que la femme se montre plus facilement telle qu’elle est : elle ose révéler ses failles et admet ses limites dans tel ou tel domaine. 

 

La femme manque souvent d’assurance, aussi. Cela rend vulnérable. Adopter cette posture face à un(e) expert(e) expose à un risque d’abus de confiance. Personnellement, cela m’est arrivé avec un prestataire indélicat... Heureusement une femme entrepreneure est tenace et agile : elle est en capacité de retomber sur ses pattes ! Mettre en lumière les succès féminins dans l’entrepreneuriat lève donc certains freins, mais il y a encore du chemin.

 

Votre Trophée obtenu dans la catégorie« Création d’entreprise » a-t-il favorisé le développement de votre activité ?

Cette récompense a dû donner de la visibilité au projet. J’ai bénéficié d’une couverture médiatique dans la presse locale et régionale, notamment dans Le Progrès. Le Conseil Général Loire a relayé un article dans son magazine. Au niveau national, France 3 a réalisé un beau reportage vidéo. Cette exposition a permis de faire connaître le site Kidyloc à plus grande échelle.
 

Conseilleriez-vous aux femmes entrepreneures de postuler à l’appel à projets 2017 ?

C’est indéniable, oui. Créer une entreprise, c’est le parcours de la combattante ! Faire reconnaître ses mérites est donc légitime et voir des exemples de réussite motive, forcément. Figurer parmi les nominés est déjà valorisant, alors la victoire… C’est une consécration ! On gagne en crédibilité dans le monde professionnel. On se forge un réseau car on est en contact avec d’autres entrepreneures. Il faut chercher à s'ouvrir tout en veillant à bien s’entourer.

 

Et plus que tout, c’est une fierté vis-à-vis de ma famille. Mes filles sont mes premières fans. Je les incite à croire en leurs rêves et à se donner les moyens de les réaliser. Cette récompense est un message qui leur est destiné : « Si j’ai gagné, vous pouvez y arriver ».

 

Visionner le reportage réalisé par France 3 sur Kidyloc :
 

 

Aller plus loin

Site web Kidyloc

Concourir aux Trophées de l’Entrepreneuriat au féminin 2017

Retour sur les lauréats 2016

En savoir plus sur l'édition EAF 2017

 

(crédit photo France 3_In Situ)

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.