Portrait de Thierry Finan, conseiller commercial chez Generali - 09/05/2017

« Apprendre à construire un collectif qui réussit et s’épanouit »


Thierry Finan est conseiller commercial chez Generali France depuis cinq ans. Il anime des missions de monitorat auprès de jeunes recrues depuis l’an dernier. Parmi ses perspectives d’évolution, la possibilité de manager une équipe tout en continuant de développer l’équipement de ses clients et prospects.

 

 

Rien ne prédestinait Thierry Finan à travailler dans le secteur de l’assurance. Dans sa famille, c’est l’activité de négoce qui est particulièrement prisée. Mais le hasard fait parfois bien les choses. Alors qu’à l’issue de sa formation (Licence de commerce) il se forge diverses expériences, un manager en activité chez Generali repère son profil. Misant sur son potentiel, il lui propose de rejoindre son équipe. « Accepter cette proposition a été un tournant dans ma vie. Je nourris au quotidien mon besoin d’échanges, je développe mon goût du challenge et je parviens à gérer mon temps personnel », confie-t-il.
 

Les réflexes prévention… du sapeur-pompier

Enthousiaste et énergique, Thierry Finan entretient sa connaissance des garanties et des services et reste en veille sur l’évolution de la législation. Qu’il s’agisse de dirigeants d’entreprises, d’artisans ou de particuliers, il écoute attentivement ses interlocuteurs, puis analyse leurs besoins et projets avant de proposer le produit ad hoc. Avec une touche toute personnelle. « Cela va peut-être vous surprendre, lance-t-il, mais mon expérience de sapeur-pompier m’aide beaucoup dans mon métier. Je suis très sensible à la prévention des risques et je fais tout pour anticiper un sinistre. En tant qu’assureurs, notre rôle est de protéger les biens et les personnes et cela passe par une prise de conscience de ce qui est précieux et fragile, mais sans dramatiser. »
 

Faciliter la chaîne du business

Père de famille prêt à accueillir l’arrivée imminente d’un deuxième enfant, Thierry met au service de son métier sa finesse d’esprit, son sens des responsabilités et une empathie naturelle. « Etre conseiller commercial nécessite détermination mais aussi bienveillance et rigueur. Et pour former un nouvel entrant, il faut avoir l’envie de transmettre et faire preuve de patience. A deux, nous construisons toute la chaîne du business, de la prospection à la signature, que l’on mène ensemble. Capter l’état d’esprit d’une jeune recrue est indispensable pour identifier les freins et actionner les leviers de progression. Booster un apprentissage et déterminer les priorités qui permettent d’avancer font partie de ma mission de moniteur », explique Thierry, avec calme et conviction.
 

Et lorsqu’on lui demande s’il envisage l’aventure managériale, il répond, humblement : « Construire un collectif qui réussit et qui s’épanouit serait une réelle source de satisfaction. Et si mon accompagnement est perçu comme un appui qui facilite le quotidien, j’en serais ravi ».

 

 

Aller plus loin

Devenir conseiller commercial : un accompagnement dédié

Métiers des commerciaux : la dynamique de recrutement de Generali

Découvrir le parcours de Laure, commerciale multi-titrée chez Generali

 

Commenter cet article

Image CAPTCHA
Tous les champs sont obligatoires.